ob_77b0dc_stevie-nicks-jpg

Parmi les choses dont j’ai très envie de parler sur ce blog, ça ne vous surprendra pas d’apprendre qu’il y a des meufs. Beaucoup de meufs. Notamment celles qui m’ont formée, à un moment ou à un autre, de façon esthétique, artistique, intellectuelle… Bref, celles qui ont fait un passage marquant dans ma vie et que je regarde aujourd’hui avec tendresse et amour.

Ce sont mes muses, mes marraines, celles dont j’essaye d’aspirer l’énergie karmique pour me propulser vers ma destinée (la domination du monde) (voir de l’univers, mais j’y vais progressivement).

Et il y a quelques jours, on m’a mentionnée dans ce tweet :

Et c’est marrant, parce que j’avais justement mis Stevie Nicks en tête des femmes dont j’avais envie de chanter les louanges ici. J’ai pris ça comme un signe, et j’inaugure donc cette rubrique avec Maman Stevie, reine des sorcières new-age, ambassadrice du châle à franges et des motifs que tu croyais réservés aux canapés de ta grand-mère.

Au début, j’ai connu Stevie Nicks comme « la chanteuse de Fleetwood Mac » et c’est le titre Rhiannon qui m’a fait basculer dans son univers. Encore aujourd’hui, ça reste ma préférée.

En la voyant onduler sur scène sous ses voiles et ses froufrous, j’ai immédiatement décidé de devenir Stevie Nicks une fois adulte. Aujourd’hui, j’ai des robes vaporeuses et des châles à franges, fleurs et empiècements en velours dans ma garde-robe et je prends beaucoup de plaisir à les porter à l’intérieur en dansant au milieu de mon salon comme une diseuse de bonne aventure un peu perchée.

tumblr_nz15jtuJy31qa78bho1_1280

Pour moi, Stevie Nicks est un peu la Dolly Parton des hippies-mystiques. Et comme j’ai grandi avec une mère ayant un gros penchant pour la frange hippie-mystique des 60’s et 70’s, j’ai vite identifié la voix de Stevie aux samedis ensoleillés à la maison où ma mère me réveillait avec la musique à fond (vers midi, parce que je suis une marmotte) et que j’avais l’impression de vivre dans une grande roulotte de voyante.

dd1457fdd89a1710bc5830e079158ae4

Et puis récemment, elle m’a offert le meilleur cadeau possible : une apparition dans la saison 3 d’American Horror Story, Coven, qui reste ma préférée à ce jour. Objectivement, c’est loin d’être la saison la plus réussie de la série, mais elle combine deux de mes thèmes préférés : la Louisiana et les sorcières. Et la présence de Stevie n’a fait que renforcer mon amour pour cette saison.

Pour compléter le tableau, elle a également écrit une chanson qui s’intitule New Orleans.

C’est un peu comme si elle avait pris ma grille de bingo personnelle et qu’elle avait tenté de remplir le plus de cases possibles, en gros. Sur ce, je vais me draper dans un de mes châles et faire des petits tours dans mon salon en beuglant sur Rhiannon.

Même si quand je le fais ça ressemble plus à ça :

tumblr_mqx071xLwF1s2wge3o1_500

Mais je ne m’en plains pas, vu l’amour que je porte au Silence des Agneaux, ça colle aussi.

2f7b6532886a3a77dcc7c1d96ad98f43

Bonus : une autre muse/marraine, Lucy Lawless, qui parodie Stevie Nicks dans le SNL en 1998. Double-dose de bonheur et de nostalgie dans la face.

Et pour finir, voici une petite playlist avec quelques unes de mes chansons préférées de Stevie et de Fleetwood Mac.

tumblr_o2n8d05vf41uo4yl7o1_1280