Deux-trois mots pour l’écho

J’ai quasi-officiellement fini d’écrire mon livre – quasi, seulement, parce que je dois encore passer l’étape des corrections (j’ai rendez-vous chez Flammarion demain pour y passer mon après-midi).

Ce qui signifie que je vais, peut-être, bientôt avoir d’autre choses à dire. Ici, sûrement, ailleurs, aussi. Parce que je vais avoir de quoi m’occuper après la sortie de mon livre (va falloir que je bosse dur pour convaincre la France entière de l’acheter pour arrêter de me nourrir exclusivement de pâtes et de riz sans accompagnement), mais que je pense déjà à l’après. À la suite. À mes prochains défis. J’en ai deux-trois autres en tête, j’espère qu’on m’accordera la même confiance que pour le premier.

Écrire ce livre n’a pas été chose facile, j’en ai chié, j’ai souffert, j’ai passé des journées entières dans mon lit à éviter la vie et mes obligations, mais j’y suis arrivée, j’y suis presque, et j’y ai mis tout mon coeur. C’est un produit honnête et sincère et j’espère que ça se ressentira à la lecture, qu’on soit d’accord ou non avec ce que j’ai écrit.

Mais nous n’y sommes pas encore. Il faudra attendre le 17 mai pour pouvoir le tenir entre vos mains, et comptez sur moi pour vous le rappeler d’ici là, j’ai pas fini de vous saouler avec ça.

Ce n’est que mon plus grand rêve qui se réalise, après tout.

À bientôt.

Publicités

La boutique I KILLED THE TEEN DREAM est ouverte !

capture-decran-2016-12-14-a-20-32-13

Ça fait un bail que je ne suis pas repassée par ici, rapport au fait que j’ai une deadline qui approche pour mon livre et que je ne suis pas exactement ce qu’on peut appeler « en avance », mais j’ai quand même profité d’une pause pour réaliser un vieux rêve.

J’ai ouvert une boutique avec des t-shirts, mugs et sacs en hommage aux films que j’affectionne le plus, avec une petite couche de mauvais goût parce que 1) je suis pas graphiste et j’ai pas de talent et 2) j’ai une passion pour le mauvais goût qui rend certaines choses bien belles à mes yeux alors que vous serez sûrement nombreux à désapprouver.

Du coup, si vous avez les mêmes goûts que moi et que vous voulez m’aider à mettre du pesto dans mes spaghetti, vous pouvez aller y faire un tour !

>>> I KILLED THE TEEN DREAM <<<

Bisous et joyeuses fêtes à vous !

Encore ?!

943225_ori

À croire que je fais tout pour que mon épitaphe me décrive comme « La femme aux 1001 blogs ».

Voici donc un nouveau lien à ajouter à ma longue liste de lieux de vie virtuels. A priori, la ligne édito de ce blog sera bien plus large que les autres, plus ciblés. En plus du Blog Horreur et de Passion Menstrues, j’espère en faire mon blog principal, celui qui servira de plaque tournante, de point de référence, celui où toutes les choses importantes se passent.

Attention, quand je parle de choses importantes ça ne veut pas dire qu’il n’y aura ici que des articles de fond, hyper recherchés et ciblés et qu’on y trouvera que de la qualité. C’est juste que j’aimerais pouvoir avoir un lien à donner, un endroit vers lequel diriger les gens qui se demandent qui je suis et ce que je fais. Entre le blog lifestyle, le webzine et le journal de bord, I Killed The Teen Dream (un nom bien simple et facile à retenir, n’est-ce pas) devrait pouvoir me permettre de dire tout ce que je ne peux pas dire ailleurs.

Il m’arrive souvent d’avoir des idées d’articles que j’aurais sûrement faits chez madmoiZelle si j’y bossais encore, mais dont je ne fais rien parce que je n’ai plus de médium référent pour pouvoir faire mes expériences. Parmi les sites pour lesquels je pige, il n’y en a aucun, pour l’instant, qui possède une ligne édito cohérente avec mes envies.

Plutôt que de rester frustrée en notant des milliards d’idées dans mon carnet « Un jour, peut-être… » sur Evernote, je me suis dit que ce serait pas mal que je commence à les rédiger pour moi, et pour vous du coup, sans penser aux dollars qu’ils pourraient éventuellement me rapporter si je trouve un magazine qui en voudrait un jour.

En plus de ça, j’aimerais pouvoir continuer à vous raconter ma vie, mes aventures et mes journées de lose, sur un support un peu plus clean et plus ergonomique que Tumblr. Ce qui ne veut pas dire que je vais complètement abandonner Crackrockmountain, mais il servira plutôt à entreposer mes petites pensées en vrac que mes gros articles « de fond ». Ici j’aurai plus de facilité à vous raconter des trucs avec des longueurs et des photos, dans des posts beaucoup plus lisibles et, surtout, que vous pourrez commenter. Parce que Tumblr n’est pas vraiment le meilleur endroit pour dialoguer.

C’est donc une nouvelle tentative, parce que je me suis promis de créer tout un tas de trucs en 2016 et que j’aime bien avoir des jolis supports pour porter mes nouveaux élans créatifs.

Alors voilà, bienvenue.