Ma première Murder Party chez les Sons Of Anarchy

SONS OF ANARCHY: Charlie Hunnam in SONS OF ANARCHY airing Tuesday, September 7 at 10 PM e/p on FX. CR: Frank Ockenfels / FX.

En bonne anxieuse que je suis, j’ai longtemps eu tendance à dire non à tout, par trouille, parce qu’éviter toute situation non-familière était bien plus facile que de s’exposer à un risque d’échec cuisant ou d’humiliation.

Mais entre mon choix de carrière (qui a l’air hyper planqué vu comme ça mais qui m’a exposée à de nombreuses situations aussi flippantes qu’excitantes) et la petite aventurière qui sommeille en moi (celle qui rêvait de devenir Indiana Jane), j’ai été forcée de m’habituer à sortir régulièrement de ma zone de confort. Et heureusement, parce que sinon je me serais privée d’un tas de souvenirs que je chéris aujourd’hui.

C’est donc dans cet esprit là que j’ai décidé de créer la rubrique « Parce que j’ai dit oui… » sur ce blog. D’une part pour vous raconter tous les trucs que je vis parce que j’ai choisi de dire oui au lieu de partir me planquer sous mon lit comme me le hurle mon cerveau 60% du temps, et d’autre part pour me motiver moi-même à dire oui encore plus souvent, histoire que cette rubrique ne prenne pas trop la poussière quoi. C’est gagnant-gagnant, tout le monde est content (sauf mon ulcère et ma tension mais eh, c’est le prix à payer pour vivre de frissons et d’eau fraîche).

Et c’est comme ça que je me suis retrouvée à répondre oui lorsque mon mec m’a demandé si je voulais l’accompagner à une Murder Party sur le thème de la série Sons of Anarchy dimanche dernier.

Pour lui, c’est facile. En plus d’être acteur, il pratique tout ce qui est jeux de rôle en salle ou dans la forêt depuis des années et n’a pas peur de se mettre dans la peau d’un mercenaire du moyen-âge, d’un vaurien de l’espace ou d’un biker californien le temps d’une journée. Pour moi, c’était un peu plus délicat, parce que je suis une actrice ratée.

(Point informatif : Une Murder Party est un jeu de rôle grandeur nature qui se déroule sur plusieurs heures, sur un thème précis, au cours duquel les joueurs endossent tous un rôle bien fouillé avec un passif, une série de caractéristiques et d’objectifs à remplir pendant le jeu. Tous les joueurs sont plus ou moins impliqués dans une affaire criminelle et doivent résoudre l’énigme avant la fin du jeu tout en protégeant leurs objectifs pour mener à bien leurs diverses missions)

Laissez-moi vous parler de mes rêves enterrés

De la maternelle jusqu’à mes 18 ans, j’ai pris des cours de théâtre partout où je pouvais, allant jusqu’à rejoindre une école payante sur ma dernière année, parce que j’avais toujours voulu être comédienne. Comédienne de théâââtre, oui madame. C’était ma passion, je me sentais vivante quand j’étais sur scène, je donnais tout ce que j’avais, bref, c’était mon truc, et j’étais faite pour ça.

Et puis la dépression est venue mettre un coup derrière la nuque de mes ambitions, la peur du jugement s’est installée et d’année en année, le petit saltimbanque joyeux a laissé la place à une ado ratatinée par les complexes, la peur de l’échec et du ridicule et tétanisée par le regard des autres. J’ai fini d’enterrer mon rêve après ma dernière année de théâtre, lorsque j’ai visionné la vidéo de notre représentation de fin de cycle et que j’ai eu envie de jeter ma télé par la fenêtre et de la suivre juste derrière tellement je me suis trouvée immonde et nulle à chier.

giphy (1)

Donc ça, c’est pour le background. Parce que depuis, je suis paralysée dès qu’on braque une caméra sur moi (et même quand on me demande de poser en photo) et j’ai énormément de mal à jouer à des jeux qui nécessitent une petite mise en scène (genre même Taboo je peux pas, faut me saouler avant que je me décoince, sinon je fais des mimes avec les doigts et en regardant mes chaussures).

Mais comme je me pousse au cul dès que je peux pour me forcer à renouer avec les choses que j’aime et à en découvrir de nouvelles, j’ai accepté la proposition de mon mec avec le sourire, sans trop me poser de questions.

…Jusqu’à ce que je reçoive la fiche de mon personnage.

Une grande maîtrise de la demi-mesure

Il avait prévenu l’organisateur que c’était ma première Murder, que j’étais nerveuse et que j’avais besoin d’y aller doucement, du coup on lui avait promis de me filer un perso facile aux enjeux minimes. Et en vrai, c’est ce qu’on a fait, j’ai eu un personnage ultra facile à jouer, qui n’avait pas besoin de s’occuper de l’affaire en cours et dont le seul objectif était de sauver son cul et celui de sa meilleure amie/amante pendant que tous les gangs s’affrontaient dans des négociations sanglantes quelques mètres plus loin. Facile.

giphy

Sauf qu’en plus de me mettre dans une situation qui m’angoisse, je l’ai fait à la pire période possible. Je n’ai jamais été aussi anxieuse, stressée et tendue de toute ma vie, j’ai des milliards de trucs relous à gérer depuis la mort de mon père, j’ai même pas encore vraiment entamé mon deuil, bref, j’ai la tête au fond du cul et j’ai vraiment du mal à y voir clair dans ce que je fais au quotidien. Résultat : quelques heures après avoir reçu la fiche de mon personnage, j’ai fait une série de crises d’angoisse toutes plus violentes les unes que les autres, j’ai hurlé sur mon mec au téléphone pendant qu’il tentait de discuter avec l’orga pour trouver des moyens de me rassurer, et nous avons tous passé un excellent moment.

Voilà donc dans quel état d’esprit je me suis rendue à ma première Murder Party.

Mais du coup, est-ce que j’ai kiffé ? Hmmm, suspense.

Gotta raise some hell, ‘fore they take you down

Ouais, j’ai kiffé. J’ai flippé, j’ai stressé, mais j’ai surtout kiffé.

Quand tu débarques un peu costumée dans le sous-sol d’un bar où se trouve une vingtaine de personnes à fond dans leur personnage et dans l’ambiance, tu n’as pas d’autre choix que d’y plonger directement. Et quand tu comprends que chacun-e peut se permettre des apartés en chuchotant « hors-jeu » dès qu’il y a le moindre doute ou la moindre petite question, tu te remets à respirer un peu plus normalement.

large

Coup de bol : mon personnage pouvait tout à fait adopter l’attitude que j’avais moi-même du mal à combattre, à savoir raser les murs, regarder le bout de ses pieds, marmonner dans sa barbe et regarder tout le monde avec détresse et désespoir dans le regard en espérant que quelqu’un vienne la sauver un jour.

J’ai fini par me prendre au jeu très rapidement, allant jusqu’à tenir tête à un personnage venu menacer le mien pendant que je mangeais mon petit sandwich et j’ai tenu mon impro et mon personnage jusqu’au bout comme une pro parce qu’après tout je suis peut-être pas si mauvaise que ça. J’ai tenté des trucs, j’ai couru partout pour prévenir les bikers de l’arrivée des flics, j’ai séduit les flics pour les éloigner du garage, et j’ai passé tout le jeu avec une dague camouflée dans mon dos sans que personne ne s’en aperçoive alors que tout le monde se faisait sans arrêt fouiller.

J’ai également confié ma vie à un biker qui m’a promis sa protection avant d’aller la confier à un biker du camp adverse parce qu’il vaut mieux multiplier ses avantages. J’ai regardé mon boss mafieux se vider de son sang sous mes yeux, j’ai jubilé quand son garde du corps a claqué, et j’ai paradé dans ma petite tenue de poule de luxe en roulant du boule comme si ma vie en dépendait. Et j’ai survécu jusqu’à la dernière seconde (j’étais la dernière debout dans le clan des russes auquel j’appartenais, ma petite fierté).

Bon alors à la fin on est tous morts fusillés par des Colombiens en colère, mais j’ai quand même tenu jusqu’au massacre, et ça, c’était pas gagné d’avance. Et du coup j’ai hyper envie de recommencer.

Publicités

18 réflexions sur “Ma première Murder Party chez les Sons Of Anarchy

  1. Haha on dirait moi à mon premier GN, y’a pas si longtemps. Je ne jouais même pas (pas trop), j’étais aubergiste, mais les choses ont fait que j’ai dû jouer plus que prévu et j’avais trop peur d’être trop nulle, pas crédible. Et finalement je me suis éclatée. Mais encore aujourd’hui, après 3/4 GN, j’ai toujours l’impression de ne pas être légitime à côté d’autres joueurs, c’est pas évident !

    Bravo en tout cas d’avoir affronté ça et ravie que tu te sois finalement amusée 🙂

    J'aime

  2. Ok je veux bien surmonter ma timidite, mes angoisses si il y a Jax dans le coin…y avait pas un petit Jax qui trainait ?
    Mais sinon ça à l’air complètement fou ce concept je ne connaissais pas du tout.

    J'aime

  3. Ahhh j’ai toujours rêvé de tenter une Murder Party, mais j’habite pas dans le bon coin/j’ai pas les bonnes connexions pour ça. En plus sur le thème de SOA, j’aurais été comme toi, méga flippée (mais avec des grands yeux brillants derrière vu que je suis une vendue pour Jax Teller *jette sa culotte trouée*). En tout cas j’aurais adoré te voir en « old lady » à la russe tiens 😀

    J'aime

  4. Wahou, ça à l’air super cool comme soirée (même si moi aussi en bonne tapette que je suis j’aurai surement stressé et flippé comme une malade un peu avant tout ça)
    Je ne savais même pas que ça existait mais je suis contente de voir qu’au final tu es allée au dessus de tes stresses/angoisses et qu’au final tu aies aimé, car c’est vraiment dur parfois !

    J'aime

  5. Wow ça a l’air super drôle ! J’ai toujours voulu essayé mais je sais même pas comment on trouve d’autres gens pour ça et comment on s’incruste XD. En tout cas félicitation pour ton courage et je suis fan de cette nouvelle section de ton blog ! (En espérant que ça ne me déprime pas de mes non actions XD)

    J'aime

  6. Je trouve que ce genre de choses de revirement tellement chouette. Aller à un endroit, faire quelque chose que l’on redoutait pour tout un tas de raisons, prendre sur soi, y aller et se rendre compte que ça se passe bien, encore mieux que ce qu’on s’était imaginé est l’une des sensations que j’aime le plus au monde. Se dire en fait ça en valait tellement la peine de sortir de soi.

    J'aime

  7. Hey ca avait l’air vachement cool! Félicitations pour avoir surmontés tes angoisses, c’est toujours avec une fierté d’y repenser après. Des bisous ! :3

    J'aime

    • C’est marrant parce qu’en plus d’être terrorisée par le jugement, j’ai tendance à moi-même beaucoup juger (sauf que maintenant je le fais dans ma tête et j’essaye de ne pas trop entretenir ces pensées) et je ne me souviens pas avoir porté un seul jugement de valeur sur le jeu d’acteur de qui que ce soit pendant la soirée ! Au contraire, j’étais un peu agacée lorsque les gens faisaient trop de hors jeu et même si on était nombreux à jouer comme des serpillières, personne n’y faisait attention, personne ne jugeait et surtout tout le monde s’éclatait. C’est vraiment hyper thérapeutique pour le coup, ça m’a fait un bien fou de sortir de toute forme de jugement pendant quelques heures.

      J'aime

  8. J’aimerais tellement trouver un gn ou une murder party pour essayer ! 😉

    Mais j’apprehende un peu et il faut que je prenne le temps de me renseigner et du coup je repousse depuis longtemps…

    J'aime

  9. Sons of Anarchy, j’adorais cette série et je dois dire qu’après des dires c’est tout à fait la série. Tout le monde fait en sorte de sortir son cul de la merde mais à la fin tout le monde meurt.
    Moi, je suis hyper timide et dès qu’il y a trop de monde, je me referme comme une coquille. Depuis quelques années, j’ai littéralement perdu confiance en moi, ce qui fait que j’ai raté pas mal de choses.

    J'aime

  10. whohoooo on dirait moi, la timide qui flippe dès qu’elle est dans un groupe où elle connait pas plus de 2 personnes, et qui a envie de mourir dès qu’elle se trouve dans une situation inconnue, lors de mes 1ers GN …. pour tout arranger c’était en Belgique Flamande … donc jeu en Anglais, ou en Français quand le perso le permet … j’en ai (un peu) (bondakor, beaucoup) chié la 1e fois …. mais ça fait 3 ans qu’on y retourne régulièrement avec l’Homme (lui il est hollandais, il a pas de problème de langage ^_^ ) et je kiffe grave … j’ai même commencé à apprendre à manier une épée !!! 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s