Deux-trois mots pour l’écho

J’ai quasi-officiellement fini d’écrire mon livre – quasi, seulement, parce que je dois encore passer l’étape des corrections (j’ai rendez-vous chez Flammarion demain pour y passer mon après-midi).

Ce qui signifie que je vais, peut-être, bientôt avoir d’autre choses à dire. Ici, sûrement, ailleurs, aussi. Parce que je vais avoir de quoi m’occuper après la sortie de mon livre (va falloir que je bosse dur pour convaincre la France entière de l’acheter pour arrêter de me nourrir exclusivement de pâtes et de riz sans accompagnement), mais que je pense déjà à l’après. À la suite. À mes prochains défis. J’en ai deux-trois autres en tête, j’espère qu’on m’accordera la même confiance que pour le premier.

Écrire ce livre n’a pas été chose facile, j’en ai chié, j’ai souffert, j’ai passé des journées entières dans mon lit à éviter la vie et mes obligations, mais j’y suis arrivée, j’y suis presque, et j’y ai mis tout mon coeur. C’est un produit honnête et sincère et j’espère que ça se ressentira à la lecture, qu’on soit d’accord ou non avec ce que j’ai écrit.

Mais nous n’y sommes pas encore. Il faudra attendre le 17 mai pour pouvoir le tenir entre vos mains, et comptez sur moi pour vous le rappeler d’ici là, j’ai pas fini de vous saouler avec ça.

Ce n’est que mon plus grand rêve qui se réalise, après tout.

À bientôt.

Publicités

2 réflexions sur “Deux-trois mots pour l’écho

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s